Bugaboo ou la communautés des "friends de poussettes"

Parmi les marchés qui se sont profondément modifiés au cours de la dernière décennie, celui de la poussette a connu une mutation étonnante.

 

Un indice : regardez autour de vous dans la rue, les poussettes se sont métamorphosées!

Lire la suite...

Si nous avons choisi cet exemple ce n'est pas en raison de l'arrivée imminente d'un nouveau Terrien, mais plutôt en raison de l'approche marketing adoptée par les "leaders" de ce marché fortement concurrentiel. Les poussettes "made in Asia", à petits prix ont aujourd'hui envahi les GMS.

 

Il n'y a donc pas que les produits qui se sont métamorphosés, le marketing de ces produits aujourd'hui n'a plus vraiment de rapport avec le marketing des poussettes de nos (grands)parents. Et les techniques mises en oeuvre pour séduire les futurs acquéreurs sont certainement parmi les plus innovantes.

 

Bugaboo en est l'illustration :

  • Création d'une communauté virtuelle de consommateurs, à travers une plate forme dédiée sur le site de la marque. Un "facebook" des utilisateurs de poussettes Bugaboo qui peuvent inviter des "friends" à les rejoindre au sein de cette communautés d'utilisateurs.
  • Invitation au partage de contenus où l'utilisation des produits de l'enseigne est mise en avant dans des scènes valorisantes pour les parents comme pour les produits.
  • Encouragement des "feedbacks" des utilisateurs
Les leçons du marketing 2.0 semblent bien retenues du côté de Bugaboo. L'ensemble des efforts sont orientés en faveur d'un changement d'image du produit : la poussette ne doit plus être perçu comme un produit classique, lourd, peu pratique et moche...

Gràce à sa communauté de "friends", Bugaboo promeut un produit pour parents actifs, contemporains, mobiles... qui vivent dans leur époque, serait-on tenté de dire.
Les conversations entre utilisateurs comme les "challenges" qu'ils relèvent valorisent l'image de la marque et de ses produits. Bugaboo dispose par ailleurs d'une base de parents qui éprouve au quotidien ses produits, et prêts à se transformer en véritables VRP de la marque. En effet pour remporter le challenge, il fau obtenir un maximum de votes, donc recruter dans son entourage un maximum de soutien qui, de cette façon, sont exposés à la promotion du produit.

On peut imaginer que ces bonnes pratiques pourraient être appliquées à d'autres produits aujourd'hui fortement concurrencés par les zones industrialisées à faible coût de main d'oeuvre...

Écrire commentaire

Commentaires : 0